Jean LEMONNIER

 


D’abord autodidacte, il fréquente ensuite l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles.

Jean Lemonnier se sert de matériaux multiples : la terre cuite, le fer de récupération, le bronze. Il pratique également la taille directe dans le bois et la pierre – marbre, schiste ou onyx. C’est avec les thèmes animaliers, qu’il traite dans un style figuratif, que son talent s’exprime le mieux. L’expressionnisme de sa sculpture témoigne de la beauté d’un monde sauvage menacé de disparition.

Récompensée par plusieurs prix et distinctions, son œuvre est visible dans de nombreux salons et galeries. Ses sculptures monumentales sont implantées dans des entreprises et dans des lieux publics.

Le virus de la mer ? Le petit Jean l’a contracté très tôt, lorsqu’il voyait le varech décroché par les tempêtes s’échouer sur le pas de la porte de la maison familiale, à Saint-Aubin-sur-Mer où il est né.
Progressivement, Jean Lemonnier s’est pris de passion pour les oiseaux, les poissons, les mammifères marins. Des animaux dont il saisit les courbes fluides, les galbes, qu’on caresse de l’œil ou cajole de la main, et qui témoignent des beautés plastiques du monde sauvage qui l’inspire …

... Pour autant, Jean Lemonnier n’est pas naturaliste.

Ce ne sont pas les caractéristiques spécifiques des espèces qui lui tiennent à cœur, mais l’expression intime des animaux. Comme la tristesse infinie de son cormoran qui contemple la mer depuis la corniche de Concarneau, et envie ses frères qui sèchent leurs ailes sur le rocher surnommé Bismarck. Ou l’attitude de moines en conciliabules de ses macareux, l’élégance dégingandée de son flamand qui parcourt les grèves, l’air de ne pas y toucher, ou encore l’angoisse du blanchon devant une vie pleine de chasseurs menaçants…
Ils sont tous alignés, comme à la parade, manchots, morses, dugongs, phoques, raies, mais aussi un troglodyte mignon, une pie bavarde?; bref, toute une ménagerie où chacun possède son caractère et son tempérament. . .

Texte, Gildas Le Bozec.

 

 

Les distinctions


2005 - Nommé peintre officiel de la Marine.

- Médaille d’argent au salon de la Marine.

2003 - Lauréat du prix Une œuvre de faïence par le Musée de Quimper.

- Invité d’honneur du salon des Artistes français à Paris.

2002 - Prix Édouard Marcel Sandoz, salon national des Artistes animaliers de Bry-sur-Marne.

- Médaille d’honneur au salon des Artistes français à Paris.

2001 - Prix Édouard Marcel Sandoz de la fondation Taylor.

- Distinction au salon de la Marine à Paris.

- Médaille d’or au salon national des Artistes animaliers de Bry-sur-Marne.

2000 - Médaille d’argent des Arts, Sciences et Lettres.

- Médaille d’or au salon des Artistes français à Paris.


1999 - Médaille d’argent au salon des Artistes français à Paris.

1998 - Médaille d’argent au salon de la Marine à Paris

Cheval

Bronze